orthodondiste-dr-ducos-marignane-attaches

APPAREIL MULTIBAGUE

L’appareil multibague se compose toujours de 3 éléments principaux :

Les attaches : appelées plus couramment « bagues », elles sont collées sur chaque dent et peuvent être en métal ou en céramique

Le fil : différents alliages métalliques sont utilisés suivant les phases de traitement

Les ligatures : élastomériques (différentes couleurs possibles) ou métalliques selon les besoins du traitement.

Le plus souvent, il est placé sur la face vestibulaire des dents, c’est-à-dire sur leur face visible mais il peut également être placé sur la face linguale interne des dents.

orthodontiste-gouttiere

ALIGNEURS

Grâce à une série de gouttières transparentes amovibles les dents sont alignées selon la prescription de l’orthodontiste.

Les gouttières sont fabriquées de manière individualisée, sur-mesure pour vos dents.

Elles sont amovibles et permettent en plus de leur discrétion, le maintien d’une hygiène bucco-dentaire facilitée par rapport à un appareil multibagues « classique ».

Les dents se déplacent petit à petit, lorsque vous passez d’une gouttière à la suivante, jusqu’à ce que la position finale prescrite par l’orthodontiste soit atteinte.

orthodondiste-dr-ducos-marignane-contention

CONTENTION

La phase de Contention fait partie intégrante du traitement d’orthodontie.

Elle permet, comme son nom l’indique, de « contenir », maintenir, consolider le résultat obtenu à la fin du traitement pendant une période de 1 à 2 ans environ.
Elle est nécessaire pour la stabilisation des rapports dentaires et squelettiques.

Chez l’adolescent, l’orthodontiste surveillera les dents de sagesse ; il pourra indiquer leur extraction s’il n’y a pas suffisamment de place pour qu’elles évoluent correctement sur l’arcade.

Il sera important de suivre l’enfant jusqu’à la fin de sa croissance staturale, période durant laquelle une certaine instabilité persiste.

Le but étant bien évidemment d’obtenir une stabilité du résultat à long terme.

Cette stabilité dépend outre la qualité de l’occlusion finale, de l’équilibre musculaire et fonctionnel.

En effet, comme nous l’avons déjà vu, la langue, les joues, les lèvres appliquent des forces sur les dents qui si elles sont déséquilibrées, pourront provoquer une récidive des malpositions dentaires.

Différents types de contention pourront être prescrits selon les cas :

– Gouttières transparentes
– Fils collés derrière les dents
– Plaque palatine etc.

Certaines contentions comme les gouttières transparentes seront à porter chaque nuit durant toute la période de contention.

Mon dossier d'Orthodontie

Le diagnostic de l’orthodontiste est basé sur un examen clinique ainsi que des examens complémentaires effectués lors des premiers rendez-vous.

L’examen clinique comprend :

– L’étude esthétique du visage, du sourire
– L’étude des dents, de leur position, leur nombre, forme, engrènement etc.
– L’appréciation des fonctions oro-faciales et de la musculature (ventilation / déglutition / mastication / Position, forme, volume de la langue et des lèvres)

Il est toujours complété par des examens complémentaires :

– Les empreintes :
Elles sont faites afin de réaliser des modèles en plâtre des dents en situation initiale.
Notre cabinet s’équipera prochainement d’un scanner intrabuccal qui permettra une prise d’empreinte optique. À partir de cette empreinte, des modèles numériques des dents en 3D seront alors reconstitués.

– Les photos :
– Exobuccales : analyse esthétique du visage de face et de profil
– Endobuccales : analyse des rapports dentaires en occlusion

– Les radiographies :
– Radiographie panoramique : état des lieux du nombre, de la position, des axes dentaires, de leurs rapports ainsi que de l’état des racines, présence de dents surnuméraires, d’agénésies, des dents de sagesse etc.
– Téléradiographie de profil : appréciation des rapports squelettiques de profil ainsi que des axes incisifs.
– Téléradiographie de face : appréciation des rapports squelettiques de face et analyse de leur symétrie
– Radiographie de la main et du poignet : permet d’évaluer si l’enfant a fini de grandir ou s’il reste un potentiel de croissance exploitable

Comment prévenir l’apparition de malposition dentaire et/ou squelettique chez mon enfant ?

Favoriser l’allaitement au sein :

Outre les bienfaits du lait maternel, l’allaitement au sein présente de nombreux avantages fonctionnels pour le développement et la croissance correcte des mâchoires. Il oblige l’enfant à fournir un effort musculaire intense de propulsion mandibulaire de succion pour aspirer le lait.

L’hygiène :

Prévenir l’apparition de caries par l’hygiène bucco dentaire.
Dès l’apparition de la première dent : brossage par les parents
– Sans dentifrice (risque d’ingestion)
– Avec une brosse à dents adaptée

L’alimentation :

Proscrire les biberons d’eau sucrée, de sirop ou de lait le soir avant le coucher de l’enfant car ils peuvent entraîner un risque très important de « caries du biberon ». Ce qui va engendrer une extraction prématurée de dents temporaires pour cause de caries.